AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

En soutien au groupe Facebook "Autisme Haut-Rhin: Appel d'urgence tous ensemble", nous publions sur notre blog des témoignages de parcours afin de soutenir l'action. Il nous en faut un maximum! Envoyez-nous votre témoignage c'est important:Cliquez-ici




Derniers sujets
» bonjour,présentation
Mer 8 Juil - 6:14 par elje

» Sorties ou autres en Juillet
Mer 1 Juil - 19:34 par Christ8

» Psyxhologue propose ses services
Jeu 14 Mai - 16:24 par chri8

» Bonjour à tous!
Jeu 14 Mai - 16:20 par chri8

» Psychologue formée en ABA propose des séances ABA VB à domicile
Ven 7 Nov - 14:28 par Christ8

» Psychologue formée en ABA propose des séances ABA VB à domicile
Ven 7 Nov - 14:28 par Christ8

» Présentation
Jeu 30 Oct - 9:01 par Christ8

» Scolarisation en milieu ordinnaire
Ven 26 Sep - 14:52 par Pourlui

» Accusée Pignard, levez-vous !
Mer 17 Sep - 15:45 par EQDD

 

 

Témoignages

Page d’accueil
Qui sommes-nous?
Rejoignez l'équipe du forum
Nous écrire
Apporter son témoignage
Mettre un avatar
Le blog


 

 

Rejoignez-nous sur


Partagez | 
 

 Mélatonine et autisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elodie
Admin
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 36
Localisation : Vincennes (94)

16082011
MessageMélatonine et autisme

Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D’après un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dont une équipe vient d'identifier un nouveau gène associé à l'autisme. Le rôle clé de ce gène dans la synthèse de la mélatonine apporte de nouvelles informations sur ce trouble du développement, atteignant les jeunes enfants, et dont l'origine demeure encore très mystérieuse.
« L'autisme est un syndrome complexe, classé parmi les troubles envahissants du développement, qui apparaît avant l'âge de 3 ans. Il est caractérisé par des déficits dans les interactions sociales et la communication, associés à un répertoire de comportements restreints, répétitifs et stéréotypés. Aujourd'hui, un enfant sur 200 serait atteint d'autisme, avec une fréquence quatre fois plus élevée chez les garçons.
Depuis plusieurs années, de nombreuses recherches ont été menées pour identifier les gènes associés à l'autisme. En 2003, puis en 2006, deux études menées par le groupe Génétique humaine et fonctions cognitives dirigé par Thomas Bourgeron à l'Institut Pasteur avaient permis d'identifier, chez certaines personnes atteintes d'autisme ou du syndrome d'Asperger (forme moins sévère de l'autisme), des mutations altérant des gènes (NLGN3, NLGN4 et SHANK3) impliqués dans la formation des synapses, zones de communication entre les neurones. Cette équipe de l'Institut Pasteur s'est depuis intéressée à une région particulière des chromosomes X et Y, appelée région pseudo-autosomique 1 (PAR1). Des altérations de cette région avaient été observées chez des personnes avec autisme, mais le ou les gènes en cause n'avaient pas été identifiés.

Le groupe de l'Institut Pasteur, en collaboration avec l'Inserm, des services de psychiatrie parisiens (CHU de Créteil et hôpital Robert Debré de l'AP-HP) et du département de psychiatrie de l'université de Göteborg (Suède), a étudié dans cette région PAR1 un gène, appelé ASMT. Ce gène code une protéine de la voie de synthèse de la mélatonine. La mélatonine est produite principalement la nuit par la glande pinéale et joue un rôle important dans la régulation des rythmes biologiques circadiens (nuit/jour), comme les rythmes veille-sommeil. Un taux bas de mélatonine chez les personnes avec autisme avait déjà été rapporté par trois équipes indépendantes, mais la cause du déficit n'était pas
connue. Dans ce nouveau travail, les chercheurs ont observé que plus de la moitié des enfants atteints d'autisme avaient des taux bas de mélatonine (moins de la moitié du taux témoin) et que cette faible concentration était corrélée à un déficit de l'enzyme ASMT. De plus, des mutations du gène ASMT qui altèrent l'expression ou la séquence de la protéine ont été identifiées chez certains sujets, démontrant ainsi l'origine génétique du déficit enzymatique chez quelques familles. »
Ces recherches sont particulièrement étonnantes car faire un lien entre l’autisme et la mélatonine soulève beaucoup de questions sur les rôles potentiels de la mélatonine. Tous les autistes n’ont pas des troubles du sommeil et le fait d’avoir un taux bas de mélatonine ne signifie pas qu’il existe un autisme (ou des troubles autistiques associés). Donc ce travail ouvre un champ de recherche énorme sur les rapports entre la psychiatrie et la régulation des rythmes biologiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autismeetted.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Autisme: Éducatrice disponible pour vous aider!
» Autisme Paca
» 20-30 % IME AUTISME (92)
» Centre de Ressources Autisme Bretagne (Bohars - 29)
» autisme et vaccin ROR
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Mélatonine et autisme :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Mélatonine et autisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autisme et TED On en parle :: Actualités autour de l'autisme/TED-
Sauter vers: